CONFESSIONS D’UNE ACCRO AU SUCRE : Démasquer les faux amis

Cela fait déjà 1 semaine que j’ai décidé de rompre avec le sucre. (Goodbye my lover, goodbye my friend… ) Une rupture qui n’est pas si facile que cela à mettre en place. Outre la question de la dépendance que j’ai abordé dans cet article (clique petit clique…), certains aliments cachent bien leur jeu. Décryptage.

Et oui, certains produits estampillés « sains » que je prenais pour des alliés dans ce moment, ô combien délicat de ma vie, ce sont révélés être de piètres compagnons de route. En effet, lorsque l’on décide de prêter plus attention à l’Index Glycémique des aliments que l’on consomme, il n’est pas rare d’être surpris ! Il faut donc déconstruire certaines croyances bien ancrées. Je vous ai concocté mon Top 5 des faux amis des #nosugar.

1 – Galettes de riz

Dans la famille Index Glycémique de haute voltige, je demande… les galettes de riz ! Ces encas souvent présentées comme des substituts idéaux au pain sont en fait de piteux alliés dans un objectif « no sucre. » Et pour cause, leur Index Glycémique avoisine les 85. Une véritable agression contre le pancréas qui en prime augmente le de résistance à l’insuline. A bannir donc (en plus ça a franchement un goût et une texture de polystyrène).

2 – Surimi

Avec ses 116 calories pour 100 grammes, le surimi est souvent présenté comme un aliment minceur riche en protéines (près de 8 grammes). Et pourtant, cet aliment ultra transformé contient du sucre. On se demande ce qu’il vient faire là. Par ailleurs, sa composition globale est pour le moins mystérieuse. Les bâtonnets de surimi contiennent environ 30% de chair de poisson : quel type de poisson ? de quelle origine ? Nul ne sait.

Par ailleurs la teneur en glucide peut tout de même atteindre 10% (dont environ 3% de saccharose). Quand on sait qu’elle est de 0 pour un filet de colin : autant s’en passer.

3 – Jambon blanc

Surprenant : même le jambon contient du sucre ! En effet, l’utilisation du sucre dans les charcuteries fait l’objet d’une réglementation européenne. La teneur en « sucres » peut varier entre 0,5% et 3% du poids total. Il est alors utilisé à titre d’additif afin de rendre les produits plus appétissants, d’en réduire l’amertume mais aussi de leur donner cette couleur rosée.

detox sucre faux amis

Le jambon industriel contient du sucre, pour avoir de la charcuterie « zéro sucre », il faut se tourner vers son boucher. Crédit image : fleurymichon.fr

En somme, pour manger de la charcuterie « zéro sucre », il faut se tourner vers son boucher et acheter des produits à la découpe.

4 – Soupe en brique

La soupe en brique apparaît comme l’allié idéal de la vie sans sucre. Des dizaines recettes différentes existent avec la même promesse : de délicieux légumes qui ont mijoté à déguster sans modération. Et pourtant… Encore une fois l’habit ne fait pas le moine. Les soupes en briques – y compris les recettes les plus basiques– contiennent de l’amidon de maïs modifié voire même du sirop de glucose, des additifs qui font grimper le taux de glucides.

La palme revient à la soupe de tomates qui contient pas moins de trois sucres différents : amidon transformé de maïs, sirop de glucose et sucre… en toute simplicité.

5- Légumes en conserve

Mangez 5 fruits et légumes par jour les gars ! D’accord, pas de souci mais encore faut-il bien les choisir. En effet, vous pourriez avoir bien des surprises, notamment avec les légumes en conserve. Déjà, les légumes en conserve perdent leurs antioxydants. Pour certains, la perte est conséquente : les asperges, les blettes, les fèves ou encore perdent la moitié de leur pouvoir antioxydant lorsqu’ils ont été mis en boîte et conservés.

Il faut se méfier des aliments en conserve, certains contiennent du sucre. Crédit image : Bonduelle.fr

Pire encore, certains légumes en conserve sont « sucrés ». C’est le cas des petit-pois auxquels on ajoute du sucre. La quantité n’est pas énorme bien sûr mais tous ces sucres ajoutés mis bout à bout font grimper la consommation quotidienne de glucide !

Dans le cadre d’une détox, il est important de s’intéresser aux sucres cachés et de bien lire les étiquettes. Bien sûr les quantités de sucre ne sont pas toujours spectaculaires. Mais il est important de regarder son repas de façon globale. Tous ces apports en sucre – dont on peut largement se passer ! – font très vite monter la glycémie et participent à la surconsommation de sucre.

6 réflexions sur “CONFESSIONS D’UNE ACCRO AU SUCRE : Démasquer les faux amis

  1. Eternelle Reveuse dit :

    Rien de mieux que la nourriture fraiche 😀
    Petite info concernant le jambon qu’on trouve en supermarché : si je me souviens bien, une étude a retrouvé l’ADN de 3 porcs dans une seule tranche.
    Un petit boucher, c’est clairement mieux, plus sain et ça fait vivre un indépendant de la région 🙂

    J'aime

  2. Claire dit :

    Super article ! Rien de mieux que les aliments bruts non transformés. Depuis que je fais mon rééquilibrage alimentaire j’ai réussi à perdre du poids en faisant le choix de cette alimentation. Je cuisine beaucoup désormais et manquant cruellement d’inspiration j’utilise désormais Fitatu Flex qui m’aide beaucoup. Je reçois chaque semaine des recettes adaptées à mes besoins et à mon plat cible.

    Aimé par 1 personne

    • ASTRID GARAUDE dit :

      Merci beaucoup ! Tu as entièrement raison, il faut se méfier de tous les aliments transformés qui bien souvent cachent des ingrédients et des additifs nocifs. Il faut cuisiner maison au maximum et miser sur les produits frais 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s