CONFESSIONS D’UNE ACCRO AU SUCRE : je fais ça pour maigrir ?

Pour ceux qui me connaissent et me suivent depuis déjà quelques temps, vous le savez, je fais beaucoup de sport et je fais (globalement) plutôt attention à mon alimentation (si on exclut mon addiction au sucré). Alors, il est légitime de se demander pourquoi j’ai décidé de larguer mon amour de toujours : le sucre.

Arrêter le sucre pour devenir mince comme Mikado ?

Bonne question les gars ! Est-ce pour maigrir ? Est-ce pour atteindre mon body goal (lol) ? La réponse est non et re-non. Déjà, je n’ai pas de body goal et je trouve ce concept inutile et pernicieux (j’en avais parlé sur un post insta que vous pouvez retrouver juste ici !), d’autre part, je n’aborde pas mon corps par le prisme de la minceur / maigreur. En revanche, je m’efforce de prendre soin de cette carcasse qui va me suivre tout au long de ma vie. Cela passe par une bonne hygiène de vie – pas de cigarettes, ni de drogue, peu d’alcool… – et par une bonne alimentation évidemment.

A travers mes lectures et le visionnage de documentaires, j’ai réalisé petit à petit à quel point l’excès de sucre est un poison pour le corps (et il fait grossir aussi… c’est un fait même si ce n’est pas là le plus important à mes yeux). Or, nous en consommons de plus en plus : en France, la consommation de sucre raffiné est passée en un siècle de 5 kilos à 30 kilos par an et par personne ! Effrayant.

Le sucre me rend dépendante

Les études concordent sur un point : le sucre rend dépendant. Une étude du CNRS de Bordeaux, effectuée sur des rats et parue en février 2015 a ainsi montré que le sucre pouvait être aussi addictif que la cocaïne !

La dépendance au sucre est progressive : plus on consomme de sucre, plus on en a envie. Laurent Chevalier, médecin nutritionniste et auteur de Alors, on mange quoi ? résume le phénomène par l’expression populaire : « Le sucre appelle le sucre ».

Après avoir analysé une soixantaine d’études sur le sucre, le spécialiste des maladies cardiovasculaires James J. DiNicolantonio et le cardiologue James H O’Keefe ont conclu que « la consommation de sucre produit des effets similaires à la consommation de cocaïne, notamment parce qu’elle altère l’humeur, possiblement parce qu’elle induit le plaisir et [active le mécanisme du cerveau de] la récompense, ce qui provoque la recherche du sucre ». Bien sûr, nous ne sommes pas tous égaux face à la consommation de sucre, mais selon les chercheurs, tout ce qui provoque du plaisir peut potentiellement conduire à l’addiction. Autant éviter de prendre le risque, non ?

Le sucre est nocif

Lorsque l’on consomme trop fréquemment du sucre, cela a un impact sur notre énergie. Il y a d’abord le fameux coup de fatigue dont je parlais dans mon premier article le premier épisode de « Confessions d’une accro au sucre » que vous pouvez retrouver juste ici ! Pour résumer, quand on avale un produit très riche en glucose, notre taux de sucre dans le sang augmente d’un coup, pour le faire redescendre, notre corps produit de l’insuline. Conséquence : la glycémie baisse d’un coup, c’est l’hypoglycémie assurée.

Par ailleurs, consommer du sucre à outrance a un impact sur notre intestin. « L’apport excessif en sucre favorise le développement des levures intestinales qui fatiguent le système digestif. Manger trop de sucre, trop fréquemment, expose également à un épuisement du pancréas, l’organe secrétant l’insuline. » explique Valérie Espinasse, micro-et auteure de J’arrête le sucre (Editions J’ai lu – 2016).

Bref, voilà ce qui me motive à effectuer ce changement  ! N’oubliez pas qu’il n’y a pas que le tour de taille dans la vie. Le plus important c’est d’être en bonne santé, d’avoir un corps en forme !

A très vite pour un nouvel épisode de « Confessions d’une accro au sucre » ❤

3 réflexions sur “CONFESSIONS D’UNE ACCRO AU SUCRE : je fais ça pour maigrir ?

  1. Food & Art sans blabla dit :

    Bonsoir,
    Je partage tout à fait ton point de vue. Merci pour cet article très bien étayé. J’ai diminué fortement le sucre il y a environ 8 mois. Lors de déjeuner entre amis, si j’en ai envie, je me fais plaisir… mais la plupart du temps le sucre ajouté ne fait plus parti de ma vie. J’ai tout de même garder les fruits frais… car j’aime beaucoup en avoir et ils me permettent aussi de rester en bonne santé. Tout est une question de dosage. 🙂
    En tout cas, merci encore pour ton article. En effet, lorsque tu l’arretes, tu ressens un regain d’energie… et tu dégonfles (rétention d’eau) aussi. Les changements d’humeur sont moins violents aussi. Bref, ce n’est que du positif.
    Bonne soirée à toi,
    Au plaisir de te lire,
    Jessica

    J'aime

    • ASTRID GARAUDE dit :

      Merci pour ce commentaire Jessica, je suis désolée d’avoir tardé un peu à te répondre. C’est super que tu aies réussi à diminuer le sucre, ce n’est pas chose facile mais je crois que moins on en mange, moins on en a envie. je suis comme toi, une fanatique de fruits ! Je les mange frais en général et parfois secs et cela me suffit la plupart du temps pour la touche sucrée. Bien entendu, il est important de lâcher du lest et de savoir se faire plaisir de temps en temps. A bientôt sur le blog ! Merci !

      Aimé par 1 personne

      • Food & Art sans blabla dit :

        Bonjour Astrid,
        Je te remercie pour ton retour. Tu as tout à fait raison. Il est nécessaire aussi de se faire des extras de temps en temps. Pour moi aussi, cela me suffit amplement les fruits frais. 🙂
        Très bonne journée à toi,
        À bientôt !

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s