Tout savoir sur les entraînements matinaux !

L’été est déjà bien installé et avec lui, son soleil et ses températures élevées, parfois même caniculaires. Pratiquer une activité physique entre midi et deux ou même le soir devient alors délicat, c’est l’occasion parfaite pour se mettre au sport matinal. Et pour cause, s’entraîner le matin a tout bon !

Cela fait déjà plusieurs mois que j’ai moi-même choisi de m’entraîner avant d’aller au travail, entre 6h45 et 8h. Bien souvent on me demande pourquoi ces entraînements matinaux sont bons pour la santé et pourquoi je les privilégie. Pour vous donner des réponses les plus précises possibles, j’ai posé la question à un pro, Théophane Boutaig, personal trainer et responsable de Taïg FIT (entreprise spécialisée dans le coaching sportif et le conseil alimentaire). Il nous explique pourquoi, l’entraînement du matin est de loin la meilleure option !

Taig Fit

Théophane Boutaïg est originaire de Tours, il a fondé Taïg FIT à l’âge de 24 ans. Crédit photo : Facebook Taïg FIT

Les bienfaits de l’entraînement au saut du lit (ou presque !)

En tant que coach professionnel, Théophane recommande fortement à ses clients de faire du sport avant de démarrer leur journée. Selon lui, les séances matinales sont excellentes à plusieurs titres.

De meilleurs résultats…plus longtemps !

Le corps est l’ami de la routine : «  Les personnes qui font du sport le matin, sont plus motivées et plus rigoureuses. Pourquoi ? Car notre corps aime répéter ces entraînements régulièrement, il est ainsi plus réceptif. Cela permet d’avoir de meilleurs résultats sur le long terme. »

Déjouer le facteur social

Théophane est affirmatif : l’entraînement du matin est celui qui est le moins impacté par le facteur social. « Cela permet d’avoir moins de contraintes. Pendant la journée, il y a plusieurs situations qui peuvent nous empêcher de nous entraîner : une démotivation, un restaurant improvisé avec les collègues, un déjeuner trop lourd… » En se levant un peu plus tôt, on évite de se retrouver face à un dilemme cornélien. 

Un boost pour la journée !

Les bienfaits de l’entraînement matinal se ressentent tout au long de la journée ! « Faire de l’exercice permet de libérer des endorphines qui agissent sur la concentration et la créativité jusqu’à 10 heures après la sécrétion », explique Théophane. Il précise : « Même après la séance, l’organisme va continuer à brûler des calories dans toutes les activités que l’on va faire comme monter des marches ou encore marcher. »

La question des performances

person holding black barbell

Les séances purement dédiées à la « force » sont plus efficaces entre 17h et 19h. Crédit photo : Victor Freitas on Pexels.com

Quand on passe des entraînements du soir à ceux du matin, il est parfois difficile de retrouver le même niveau de performance. Ce n’est pas un hasard détaille Théophane : « Les trainings du matin sont particulièrement bénéfiques dans un objectif d’endurance musculaire ou de perte de poids. En revanche, quand on est dans une démarche intensive de type force ou sprint, on sera plus efficace le soir entre 17h et 19h. »

Cortisol

Qu’est-ce qu’on mange avant ?…

appetizer avocado bread breakfast

Pour les séances avec un objectif de perte de poids, Théophane conseille de partir le vendre vide. Crédit photo : Foodie Factor on Pexels.com

La question qui revient souvent quand on évoque les trainings matinaux est celle du repas. Manger et se sentir lourd ? Ou ne pas manger et risquer l’hypoglycémie ? Encore une fois, pour Théophane tout dépend des objectifs visés. « Si vous souhaitez perdre du poids, il est préférable de s’entraîner à jeun mais attentions en effectuant une activité physique modérée. C’est-à-dire que l’on doit rester une aisance respiratoire appelée “endurance fondamentale.” Donc on ne va pas chercher à aller dans l’intensité. Dans ce cas-là, aucun risque, les réserves du repas de la veille suffiront. »

Pour ceux qui souhaitent être plus dans l’intensité, Théophane recommande de prendre un repas une heure avant la pratique : « Je recommande un petit déjeuner avec un thé vert, du pain complet et un fruit de saison. Et ma petit astuce est de prendre, 30 minutes avant l’entraînement, des fruits secs. Ils ont la particularité de libérer de l’énergie rapidement, en seulement 30 à 45 minutes. »Dure training

…Et après ?

Le repas post-training est fondamental. Théophane précise : « 30 à 40 minutes après la séance de sport, il y a une ”fenêtre anabolique”. C’est donc le meilleur moment pour recharger les batteries. Je conseille donc de zapper les habitudes frenchy de type viennoiseries sucrées et d’opter plutôt pour un petit déjeuner protéiné. » L’exemple type du coach est constitué d’un demi avocat et d’une demi banane mixé avec du son d’avoine dans du lait de riz. Ajouté à cela un apport protéiné avec des œufs (la quantité dépend bien-sûr des besoins de chacun !), du blanc de dinde ou de poulet et le tour est joué ! Alors, prêts à vous lever tôt ? 


>>> Retrouvez toutes les actus de Taïg FIT sur son site, son Facebook et son compte Instagram !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s